Histoire du Stade-Bollaërt

Avant Bollaert



1906, Le RCL vient de naître, et les jeunes footballeurs lensois s'en donnent à cœur joie sur la Place verte, derrière le kiosque à musique (l'actuelle Place de la République). Cependant, l'année suivante, le voisinage peu habitué à tant d'enthousiasme "fracassant" oblige nos mordus à émigrer. Ils s'installent provisoirement à la fosse 2 de Lens, dans la pâture Mercier, située à la limite de Loison.


La place verte (actuelle place de la République), premier terrain de jeu des footballeurs lensois

Les propriétaires des jardins des alentours se plaignent également. Heureusement, la Société des Mines de Lens met à leur disposition un vaste champ (actuelle cité des Fleurs) situé entre la route de Béthune, la voie de chemin de fer et la gendarmerie.
Les mines reprennent leur terrain, en 1912 afin d'y bâtir des logements pour les ouvriers. Le club s'installe alors au terrain de la Glissoire, près de la fosse 5, entre Lens et Avion. Au sortir de la Première guerre mondiale, tout est en ruine : les constructions ont été rasées, plus un pan de mur ne tient debout, tous les terrains sont retournés...
Grâce au directeur du Comité de secours américain, la pâture Tacquet, ancienne piste d'entraînement pour chevaux de course située dans le marais, est déblayée, nivelée, et devient le terrain d'entraînement d'une petite équipe qui, en contrepartie, s'appelle Union sportive du foyer franco-américain (USFFA). Retrouvant son identité en 1922, le Racing club de Lens reprend, par la même occasion, son terrain officiel : le terrain de la Glissoire.
Deux ans plus tard, le club s'installe au Stade Municipal Raoul Briquet (aujourd'hui Léo-Lagrange). Dorénavant, le terrain de la Glissoire n'est plus utilisé que pour l'entraînement et les matchs amicaux.

 

Le temps des Houillères

 

En 1932, un stade est construit par les mines de Lens sur des terrains vagues entre les carreaux des Fosses 1 et 9, propriété des Houillères du Pas-de-Calais. Après quatre ans, à la mort du président du Conseil d'Administration des Mines de Lens, il prend le nom de celui-ci... Un nom aujourd'hui connu de tous les passionnés de football : Félix Bollaert.


Emplacement du stade Bollaert en 1934

Inauguration du stade Bollaert en 1934

Dès 1934, ce stade est gracieusement mis à la disposition du RCL, et, pendant quarante ans, il sera le symbole de l'alliance entre charbon et ballon rond en Artois.


Mise en place des premiers pilônes de projecteurs autour du stade

Durant cette période, les Houillères assurent l'entretien et les travaux d'aménagement du stade avec notamment, le 20 avril 1954, l'inauguration des premières installations de nocturnes.

 

La municipalité à la rescousse



Au début des années 70, la crise économique touchant les charbonnages viendra mettre un terme à cette relation privilégiée avec le Racing. N'ayant plus les moyens d'entretenir le stade Bollaert, les Houillères signent, le 1er avril 1974, une convention de mise à disposition gratuite du stade à la ville de Lens.


Un stade ovale avec deux virages, tel était Bollaert avant l'érection de la Trannin

Suite à un incident (chute d'un bloc de béton de la toiture de la tribune d'honneur) survenu au cours du match Lens-Nancy, la municipalité décide d'entreprendre les premiers travaux nécessaires aux mesures de sécurité. Outre ces mesures, une rénovation est également engagée afin d'accueillir les coupes européennes.


Vue de l'entrée de la tribune d'honneur (actuellement Lepagnot)

Deux ans plus tard, le passage de témoin à la municipalité est définitivement accompli par la signature, le 7 septembre 1976, de la convention de cession du stade à la ville. C'est aussi le début d'une métamorphose pour ce stade ovale avec, en lieu et place du virage ouest, la construction d'une première grande tribune droite, d'une capacité de 12000 places : la Trannin.
En 1977, la qualification pour la Coupe de l'UEFA est l'occasion de nouveaux travaux visant notamment à l'amélioration de l'éclairage (porté à 1000 lux) et à l'agrandissement de la capacité d'accueil du stade. C'est le début de la construction des tribunes Tony Marek (Secondes) et Xercès Louis (Panoramiques), d'une capacité respective de 10000 places debout et 5000 places assises, tribunes inaugurées l'année suivante.

 

Le Championnat d'Europe des


Nations

 

Le choix de la candidature française à l'organisation du Championnat d'Europe des Nations 1984 est à l'origine d'un formidable chantier aboutissant à une nouvelle métamorphose du stade. Avec l'ajout à la tribune d'honneur (tribune Lepagnot) d'un étage de 3 600 places assises, et, surtout, l'érection de la nouvelle tribune Delacourt (20 000 places debout), Bollaert acquiert enfin la forme "à l'anglaise" que nous lui connaissons. D'autres travaux sont également réalisés à cette occasion dont l'augmentation de l'éclairage à 1200 lux et l'aménagement d'un bâtiment administratif abritant les bureaux du RCL.


Début de la construction de la Lepagnot

L'ancienne tribune d'honneur est encore en place

Le 10 septembre 1982 a lieu la pose de la première pierre par Madame Edwige Avice, Ministre de la Jeunesse et des Sports. L'inauguration de ces travaux a lieu le 13 juin 1984, date du premier match de l'Euro 84 à Lens.


Ce 15 février 1992, 48 912 spectateurs prirent place afin d'assister au match entre Lens et
Marseille (victoire 2-1 des Sang et Or). La recette s'éleva à près de cinq millions de francs.
Pour l'époque, un record dans l'histoire du championnat de France !

La capacité du stade est alors portée de 39.000 à 51.000 places, ce qui à l'époque en fait le plus grand stade français (il en sera ainsi jusqu'aux travaux d'aménagement et de construction des stades pour la Coupe du monde 1998).

 

La Coupe du Monde

 

Ayant, l'honneur d'accueillir la plus prestigieuse des compétitions de football, le Stade Bollaert entame, dès juillet 1995, une nouvelle et profonde transformation : la plus ancienne des tribunes - la Trannin - disparaît sous les pelleteuses avant d'être reconstruite et ouverte au public en février 1996. La Delacourt, qui lui fait face, suit aussitôt le même chemin, sa reconstruction étant achevée en août de la même année. L'érection, un an plus tard, de la nouvelle tribune Lepagnot marque l'achèvement des travaux.


La Delacourt en 2000

Equipée d'installations modernes (système de vidéosurveillance interne et externe, éclairage encore amélioré, nouveaux vestiaires, nouvelles salles de réception, etc.) et bénéficiant surtout, avec ses 41 649 places toutes assises, d'une parfaite qualité d'accueil pour le public, l'enceinte lensoise fait peau neuve. Ce sont les Bleus, futurs champions du monde, qui viennent l'inaugurer, le 11 octobre 1997, en amical, face à l'Afrique du Sud. Six rencontres de Coupe du monde (dont le huitième de finale France-Paraguay, resté gravé dans toutes les mémoires) seront disputés avant que la pelouse artésienne ne connaisse de nouvelles épopées européennes avec le Racing, et notamment une demi-finale de coupe de l'UEFA face à Arsenal.


Le stade Bollaert dans sa configuration "1998"


Le XXIe siècle

 


La tour de sécurité entre
la Lepagnot et la Trannin

l'été 2004, l'aménagement, en tribune Lepagnot, de nouveaux salons intérieurs et de places pour les entreprises partenaires du club, réduit la capacité du stade à 41 233 sièges. Les bureaux du stade déménagent sous la tribune Delacourt, et une tour de sécurité, dotée des équipements les plus modernes est érigée entre les tribunes Lepagnot et Trannin. Au début de l'année 2007, dans l’optique de la Coupe du Monde de Rugby prévue à l’automne, deux écrans vidéo géants sont installés à deux angles du stade.
La prochaine délocalisation d'une partie du musée du Louvre devrait permettre à l'enceinte artésienne de subir un énième lifting que Gervais Martel appelle, par ailleurs, de tous ses voeux.

6 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Commentaires (3)

1. New Era Snapbacks Hats (site web) 03/08/2012

zlynewyyurl0803 Reductionists just kept coming Cheap Snapbacks life in order to move on to God's best for my life.

Snapback Hats Wholesale china stopping in Lewisburg

2. pdsawfg 04/05/2012

pandora charm bracelet On earth of purchasing business real-estate, there are numerous fantastic sources offered to equally fresh and also knowledgeable customers likewise. There are numerous sites, e-guides, guides, video tutorials as well as other sources accessible. This kind of pair of suggestions includes among the better assistance regarding supporting a fresh customer turn into a intelligent customer.

Usually do not dash while preparing to obtain business house. The method usually will take a lot longer to perform as compared to some other real-estate acquisitions, and also you may not need to produce a weak selection due to the fact you're feeling forced or perhaps disappointed. Business real-estate may be intricate; that pays off to be able to invest some time.

Be sure that prior to deciding to take part in the particular obtain regarding real-estate, to fulfill with all the architect to your business. A great architect will provide you with an improved notion of the particular system for your properties and also constructions in which you need to develop around the fresh little bit of real-estate in which you would like to obtain. This kind of will assist you to aid your current selection.
bead bracelets.

3. dfg 09/07/2009

sdfg

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site