Présentation de la formation

 

Les jeunes du Racing club de Lens

Chez les jeunes, deux gros groupes et un plus petit

Le plus petit, c’est le groupe des 18 ans deuxième année voire les 19 ans qui s’entraînent avec la CFA et qui participent aussi à leur championnat avec Colbert Marlot et Daniel Krawczyk. Ces jeunes ont fini le cursus scolaire d’un bac ou d’un BEP mais pour ne pas les délaisser hors entraînement, le club a mis en place une formation d’anglais et d’informatique qui débouche sur un diplôme.

Les deux gros groupes sont les 18 ans et les 16 ans. Ils sont pris respectivement en charge par Eric Assadourian, Eric Sikora (entraîneur adjoint) et Olivier Bijotat. Vincent Lannoy s’occupe en plus de la préparation physique (de la CFA aux 15 ans).

Chez les 18 ans, il y a un groupe de 17 joueurs qui s’entraînent sept fois par semaine. Ils ont, comme les autres jeunes, un rythme scolaire. C’est une volonté du club. Ils vont dans des établissements scolaires qui sont à l’extérieur du centre.

Le groupe des 15-16 ans est composé de 25 jeunes. Ils suivent le même rythme que les 18 ans, c’est à dire sept entraînements par semaine. Scolairement, ils sont en première, en seconde ou en BEP.

Ces groupes font aussi le dimanche des championnats nationaux avec ce que ça comporte tous les quinze jours de déplacements et de fatigue supplémentaire. Ce sont quand même des enfants qui ont un rythme très important dans leur vie de tous les jours.

La préformation, des 12 ans jusqu’aux 14 ans

Didier Dubois en est responsable en plus d’être entraîneur des 13 ans DH. Il est entouré d’Hervé Arsène qui s’occupe des 12 ans et de Mickaël Delestrez coach des 14 ans. Ce sont trois années très importantes. 

Ces jeunes jouent à Lens mais ne dorment pas à la Gaillette. Ils sont pris en charge par un collège Jean Macé à Henin-Beaumont. Ils s’entraînent quatre fois par semaine, finissent l’école à 15h00, viennent à la Gaillette à 15h30 et goûtent. Leurs entraînements se font de 16h00 à 17h30. Ensuite, ils ont une heure et quart d’études, ici à la Gaillette, surveillée par des responsables du Centre. Ils mangent avec les autres jeunes. Un bus les récupère à 20h15 pour les emmener à l’internat. Ils sont trois, quatre par chambre. C’est un système qui commence à être bien huilé, et qui porte ses fruits puisque l’on a maintenant, depuis deux ans, des jeunes qui arrivent en formation avec un excellent niveau.

L’école de football, prise en charge par Dominique Delattre (poussins et débutants) et Didier Dubois (préformation et benjamins)

Ils sont une quarantaine de poussins et une trentaine de benjamins.
Pascal Leprovost et Jean-Marc Ghignet sont responsables des benjamins. Ce sont uniquement des enfants qui sont de la région du bassin minier. Ils s’entraînent trois fois par semaine et participent à un match par semaine. Ils sont la base de départ pour les deux étapes que sont la préformation et la formation.

Thierry Delvallet, Jonathan Catalano et Florian Gravina sont les éducateurs des poussins.

Le recrutement

  • Responsable de la cellule d'observation : André Charlet.
  • Pas de journées porte-ouverte.
  • Le recrutement se fait à partir d'observations effectuées par les responsables de chaque secteur de la région.

Georges Tournay, responsable de la formation

La formation

« La formation est quelque chose qui est difficile à gérer. Il faut donc être organisé. C’est pour cela que l’on est beaucoup à s’en occuper. Il faut du monde et de la compétence. De par l’évolution du football qui avance à vitesse grand V, il faut être extrêmement vigilant sur tout ce qu’il se passe autour, et notamment concernant un entourage qui n'est pas avec les jeunes pour eux mais pour un intérêt extra sportif. C'est ce qui, aujourd’hui, nous pose beaucoup de problèmes. On ne peut progresser, on ne peut faire avancer un jeune que si l’on est exigeant avec lui. Or certaines personnes, dès qu’il y a un peu trop d’exigences, les orientent ailleurs, alors qu’ici au Centre Technique et Sportif de la Gaillette, on a vraiment des conditions idéales pour s’épanouir et surtout bien progresser. »

Le rôle de Georges de Tournay et de son équipe


Georges Tournay

« Je me dois d’avoir une équipe d’éducateurs performants ! Il faut que l’on soit proche des joueurs. On doit mettre en place, chaque jour, chaque semaine, chaque mois, un travail pour faire progresser les jeunes, notamment, de plus en plus, un travail individualisé en fonction des qualités et des défauts de chacun. Mon rôle est d'organiser et de programmer avec les éducatuers les entraînements, afin que les jeunes progressent le plus vite possible. Je me dois aussi d’être sur le terrain pour les aider et participer au travail qui est fait. Quand je suis revenu au club, le président Gervais Martel m’a demandé de reprendre contact avec tous les clubs amateurs du Nord - Pas-de-Calais. C’est quelque chose que l’on avait un peu délaissé et qui m’intéresse puisque je suis persuadé que l’on ne peut pas faire sans le monde amateur tout comme le monde amateur ne peut pas faire sans le monde professionnel. Il faut trouver un juste équilibre. J’aide aussi un petit peu tout ce qui tourne autour du district Artois voire de la Ligue : formations d’éducateurs et rassemblements que l’on fait à la Gaillette pour montrer aussi l’intérêt que l’on a pour aider la région au niveau des jeunes. »

5 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site